La mémoire de l’eau : un tournant pour la médecine ?

« L’eau serait capable de reproduire les effets d’une substance avec laquelle elle a été en contact… même lorsque la substance ne s’y trouve plus ! »

L’eau est la composante principale du corps humain (70% du volume du corps et 99% des molécules qui composent notre corps !!!).

Le professeur Montagnier (médecin, chercheur renommé, Prix Nobel co-découvreur du virus du Sida) lève le voile dans ce documentaire sur ses découvertes et ses travaux.

Il nous démontre que l’eau garde en mémoire (sous forme d’ondes) les traces des molécules avec lesquelles elle a été mise en contact, et l’on peut reconstituer l’ADN de ces molécules à partir des ondes

Marc Henry (Professeur de chimie et de physique quantique) nous explique que l’empreinte de l’ADN et les propriétés de certains éléments biologiques mis en contact avec l’eau sont gardés en mémoire, sous forme d’ondes électromagnétiques, dans des espaces que l’on appelle « des domaines de cohérence » (c’est à dire un « vide » formé par la connexion de plusieurs molécules d’eau).

L’eau a donc des capacités de stocker et de transmettre des informations.

On peut imaginer que dans un avenir proche, l’on pourra soigner avec seulement les ondes des médicaments… et de l’eau.

Encore empirique… mais Enthousiasmant !… même si aucun crédit public n’est investi dans ces recherches pour l’instant… et même si les publications dans les revues scientifiques sont cataloguées de supercheries mystiques…

Les faits sont prouvés et les applications médicales de cette nouvelle technologie sont prometteuses (sida, Alzheimer, maladies chroniques, certains cancers… )

Espérons que les mentalité vont évoluées… et que la physique quantique pourra servir la biologie dans un avenir proche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.