La vision du décodage biologique

Il s’agit d’une approche qui explore l’hypothèse que le symptôme serait une réponse spécifique de notre biologie à des instants de stress non gérés antérieurement.

Spécifique, ça veut dire que ce n’est pas seulement psycho-somatique (où nos émotions « en général » auraient une influence sur notre santé « en général »),

Le décodage émet l’hypothèse que l’organisme réagit de façon très précise en répondant à une logique biologique.

En fonction des informations que reçoit l’organisme au moment du déséquilibre (choc, stress qui reste présent en nous sans solution), notre cerveau automatique choisit l’organe dont la fonction correspond exactement au besoin pour compenser notre «insatisfaction » ou notre problématique existentielle.

Cela peut être quelque chose de concret, comme par exemple avaler de la nourriture avariée ou une arête de poisson : l’organisme reçoit l’information et demande à l’estomac de faire plus d’acide ou de provoquer des vomissements pour tenter de dissoudre ou de dégager l’aliment toxique qui déséquilibre le bon fonctionnement du corps.

Mais cela peut être quelque chose d’abstrait, un situation que l’on vit comme indigeste, toxique, une sorte de nourriture extérieure que l’on n’accepte pas de digérer. Et la réponse de l’organisme sera identique : faire plus d’acide ou provoquer des vomissements pour tenter de nous aider à dissoudre ou à digérer la situation.

En fonction de notre vécu intérieur, de comment l’on vit ce qui est en train de se passer, il se peut qu’à un moment l’écart soit si important entre ce que j’accepte et ce que je refuse, qu’il se crée un ressenti qui déséquilibre mon organisme.

Ce ressenti intérieur, c’est comme un stress avec une couleur et une intensité très spécifique, on pourrait dire comme une émotion combinée au sens que je pose sur l’évènement qui surgit. Cela crée comme un « indicateur de sens » dont va se servir le cerveau biologique pour, certaines fois, prendre le relai et apporter une réponse et compenser biologiquement là où il interprète qu’il y a un trop fort déséquilibre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.